Paris, Maman & Moi

Lifestyle d'une famille parisienne : coups de coeur, bons plans, loisirs, culture
Paris I ♥ you

Dans la cour des Invalides

lundi 20 octobre 2014
Hôtel national des Invalides

Malgré une enfance parisienne, et qui plus est à proximité des Invalides, je n’ai jamais visité le Musée de l’Armée. Ce monument hautement symbolique de la capitale n’est d’ailleurs pas le seul site que je n’ai pas fréquenté, mais je compte bien rattraper ces divers négligences en y accompagnant mon fils.

L’outrage est partiellement réparé, puisque la semaine dernière, j’ai flâné dans la cour d’honneur de Hôtel national des Invalides, avant de visiter l’exposition temporaire Vu du Front.

Hôtel national des Invalides
Hôtel national des Invalides

Hôtel national des Invalides
Hôtel national des Invalides
Hôtel national des Invalides
Hôtel national des Invalides
Hôtel national des Invalides
Hôtel national des Invalides
Hôtel national des Invalides
Hôtel national des Invalides
Hôtel national des Invalides
Hôtel national des Invalides
Hôtel national des Invalides
Hôtel national des Invalides
Hôtel national des Invalides
Hôtel national des Invalides
Hôtel national des Invalides
Hôtel national des Invalides
Hôtel national des Invalides
Hôtel national des Invalides
Hôtel national des Invalides
Hôtel national des Invalides
Hôtel national des Invalides
Hôtel national des Invalides
Hôtel national des Invalides
Hôtel national des Invalides
Hôtel national des Invalides
Hôtel national des Invalides

Dans le cadre des commémorations de la Grande Guerre, la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine et le musée de l’Armée proposent l’exposition Vu du Front, Représenter la Grande Guerre. Jusqu’au 25 janvier 2015, elle s’intéresse à la manière dont les contemporains de la guerre ont vu, perçu et représenté le front entre le début et la fin du conflit.

Qu’ont vu les combattants de la Grande Guerre ? Qu’en ont-ils montré, et pourquoi ? Qu’ont rapporté de leurs missions au front les artistes engagés dans l’effort de mobilisation ? Comment ces représentations ont-elles circulé vers l’arrière ? Autant de questions qui mettent en évidence l’absence d’une représentation unique du premier conflit mondial. Tel est le propos de cette exposition qui met en regard les approches des différents fronts : le front occidental bien sûr mais aussi les fronts moins connus comme le front germano-russe, le front austro-italien, le front du Proche-Orient, des Dardanelles et des Balkans.

Vu du Front, Représenter la Grande Guerre
Vu du Front, Représenter la Grande Guerre
Vu du Front, Représenter la Grande Guerre
Vu du Front, Représenter la Grande Guerre
Vu du Front, Représenter la Grande Guerre
Vu du Front, Représenter la Grande Guerre
  1. J’y suis passee avec mes amis anglais il y a de ca qques annees; ca nous avait bcp touche. On etait ressorti manger une glace pour remonter le moral car lire les lettres des deportes etc…….pas facile.
    Musee tres interessant en tout cas et beau monument je trouve aussi.

    1. Je n’ai pas visité l’exposition permanente, mais j’imagine que Ce lieu est chargé d’histoire.
      Ce jour-là j’ai assisté (de loin) à une cérémonie d’enterrement très impressionnante, avec tous les honneurs militaires : un moment particulièrement solennel.

  2. J’ai eu l’occasion d’y aller avec mes enfants et surtout pour y emmener des amis de passage à Paris il y a quelques années. Sans le « prétexte » de faire visiter Paris aux copains, je n’y aurai certainement pas penser. C’est vraiment une belle visite, que je compte renouveler prochainement. Mes enfants ont grandi, ils apprécieront bien mieux aujourd’hui.

  3. L’architecture du lieu est assez exceptionnelle. L’exposition permanente est très copieuse : du Moyen-Age à la seconde guerre mondiale en passant par les uniformes de la Grande Armée de l’Empire.
    Difficile de tout faire en une seule fois. D’ailleurs, je n’ai pas terminé. Et la dernière fois que s’y suis allé, il y avait plein de lapins sur les pelouses devant le bâtiment.

Laisser un commentaire