Paris, Maman & Moi

Lifestyle d'une famille parisienne : coups de coeur, bons plans, loisirs, culture
Paris I ♥ you

J’ai retrouvé un rémouleur à Montmartre

lundi 27 janvier 2014
MARIUS l'Affûteur ambulant

Moi qui croyais que le rémouleur aperçu dans la rue du Louvre était le dernier de Paris ! La relève est assurée grâce à Marius, l’affûteur ambulant.

MARIUS l'Affûteur ambulant
MARIUS
l’Affûteur
ambulant

Certes, Marius n’a que peu de points commun avec « l’aiguiseur de couteaux » qui faisait tinter sa clochette dans les rues du 15ème de mon enfance. Mais il fallait bien que le métier évolue avec son époque… Marius dispose d’un site Internet et se déplace à domicile sur simple appel pour aiguiser vos lames à Paris. Plus de charrette, mais un taxi anglais aménagé en atelier d’affûtage ambulant.

MARIUS l'Affûteur ambulant
MARIUS
l’Affûteur
ambulant
MARIUS l'Affûteur ambulant
MARIUS
l’Affûteur
ambulant

Marius, l’Affûteur d’aujourd’hui … Après une formation très complète aux différentes techniques d’affûtage, j’obtiens mon diplôme de rémouleur. Inspiré de l’authenticité de cette époque, je crée Marius ! Le rémouleur d’Antan-moderne… Vous ne manquerez pas de remarquer mon passage dans les rues de la capitale, au volant de mon « British Cab » totalement réaménagé en atelier d’affûtage. Un Concept d’affûtage ambulant plus moderne et plus pratique que la charette d’époque … Plus besoin de tourner la manivelle pour actionner la meule. De la lame abîmée, à la lame dentelée, en passant par les ciseaux, sécateur, etc. Je redonne du tranchant à toute vos lames ! Et si par chance vous m’apercevez au détour d’une rue dans mon atelier et que vous avez chez vous des lames qui ont besoin d’être affûtées, n’hésitez pas à m’interpeller de la main ! Je vous les affûterai volontiers .

Je ne regrette qu’une chose : je n’étais pas à côté de la maison, donc je n’avais pas de couteau à affûter. Mais ce n’est que partie remise.

    1. Le métier de rémouleur revient. La crise oblige certaines personnes à réfléchir à des concepts oubliés. FCTV l’organisme de formation qui a formé Marius, à formé 39 autres personnes en 2013. Personnes de toutes les régions, de France, de Belgique et de Suisse

  1. Bonjour,
    Lecteur régulier de votre blog, je viens de découvrir Marius le rémouleur !
    Pourrais-je utiliser une ou deux photos pour illustrer un article sur mon blog : remouleurs.info ?
    En signalant bien sûr (comme je le fais toujours) la source et en plaçant un lien vers PMM.
    Merci et bon vent !
    Philogène Gagne-Petit.

    1. C’est vrai que je serais curieuse de connaître sa clientèle. Je n’ai pour ma part qu’un seul couteau à aiguiser (fournis avec son socle qui l’aiguise à chaque usage) et mes ciseaux… Je ne vois pas trop l’intérêt de les aiguiser pour l’usage que j’en fais !

  2. L’excellente revue trimestrielle « Paris – De Lutèce à nos jours » consacre régulièrement un article aux métiers disparus. Dans le prochain numéro : le rémouleur. Précédemment, le porteur d’eau et le chiffonnier.

  3. Belle idée de travailler comme ça! J´en ai vu un l´été passée dans la rue Jacob, avec la carriole et la clochette, comme il faut 🙂 Et les gens faisaient la queue (bon, d´accord, il y a eu seulement trois personnes mais quand même:-))

Laisser un commentaire