Paris, Maman & Moi

Lifestyle d'une famille parisienne : coups de coeur, bons plans, loisirs, culture
Paris I ♥ you

Art Nouveau à Paris: détails du Ceramic Hotel de Jules Lavirotte

lundi 14 octobre 2013
Ceramic Hotel de Jules Lavirotte

J’avais photographié le Ceramic Hotel il y a presque deux ans, mais sans être vraiment satisfaite du résultat.

Pour cette seconde tentative, j’ai préféré zoomer sur les détails plutôt que d’essayer d’obtenir un beau rendu de l’intégralité de la façade.

Ceramic Hotel de Jules Lavirotte
Ceramic Hotel de Jules Lavirotte
Ceramic Hotel de Jules Lavirotte
Ceramic Hotel de Jules Lavirotte
Ceramic Hotel de Jules Lavirotte
Ceramic Hotel de Jules Lavirotte
Ceramic Hotel de Jules Lavirotte
Ceramic Hotel de Jules Lavirotte
Ceramic Hotel de Jules Lavirotte
Ceramic Hotel de Jules Lavirotte
Ceramic Hotel de Jules Lavirotte
Ceramic Hotel de Jules Lavirotte
Ceramic Hotel de Jules Lavirotte
Ceramic Hotel de Jules Lavirotte
Ceramic Hotel de Jules Lavirotte
Ceramic Hotel de Jules Lavirotte
Ceramic Hotel de Jules Lavirotte
Ceramic Hotel de Jules Lavirotte
Ceramic Hotel de Jules Lavirotte
Ceramic Hotel de Jules Lavirotte
Ceramic Hotel de Jules Lavirotte
Ceramic Hotel de Jules Lavirotte
Ceramic Hotel de Jules Lavirotte
Ceramic Hotel de Jules Lavirotte

Hôtel Céramique 34, avenue Wagram 75008 Paris (Source : L’Art Nouveau.com) : Jules Lavirotte architecte – Alexandre Bigot céramiste

Immeuble réalisé en béton armé sur huit niveaux est entièrement recouvert de grès d’Alexandre Bigot. La façade est très mouvementée, sa symétrie est détruite par l’organisation des baies et des saillies.

L’effet de mouvement est provoqué par plusieurs éléments : les lignes fluides des consoles du rez-de-chaussée qui se transforment en ronde-bosse de la saillie de la travée latérale, donnant impression de la croissance.

Un autre élément intéressant : tiges ou lianes surgissent du soubassement du rez-de-chaussée englobant les fenêtres et la porte d’entrée qui poussent vers le premier étage pour y encadrer une fenêtre.

Toute la façade est richement décorée d’éléments en céramique à motifs végétaux, très réalistes.

Les balcons aux troisième, quatrième et sixième étages rythment la façade, celui du troisième reçoit une décoration florale très abondante et une balustrade décorée de motifs végétaux stylisés.

Le quatrième ne reçoit pas de décoration particulière, sauf la balustrade en fer forgé ornée par des végétaux stylisés.
Le balcon du sixième est supporté par des consoles imposantes, décorées en dessous par des fleurs, la balustrade en fer forgé reçoit également un décor végétal stylisé.

Les sculptures sont de la façade sont de Camille Alaphilippe .

En 1905, ce bâtiment reçut une récompense au concours des façades de la ville de Paris. Classé Monument Historique le 17 juillet 1964 : façade sur rue, toiture.

Si avez aimé cet article, merci de voter pour ma participation aux Golden Blog Awards 2013 http://www.golden-blog-awards.fr/blogs/paris-maman-moi.html

  1. Aujourd’hui on ne fait plus ce genre de façade, qu’est-ce qu’il entendra l’archi qui pourra un jour proposer une telle façade! Cet immeuble est un must et c’est un ami qui me l’avait fait découvrir.
    Et tant qu’on parle de détails, un oiseau s’est glissé sur l’une de tes photos 🙂

    1. Oui! J’ai vu qu’un oiseau posait pour moi ! C’est très Art Nouveau comme détail, finalement !
      Cet immeuble est représentatif de toutes une époque qui, même si elle est très appréciée de nos jours, n’est plus à la mode contemporaine !

Laisser un commentaire