Paris, Maman & Moi

Lifestyle d'une famille parisienne : coups de coeur, bons plans, loisirs, culture
Paris I ♥ you

Campagne à Paris : la Villa Hallé

dimanche 3 mai 2015
Villa Hallé

Certains lecteurs savent à quel point je suis fan des photos de la galerie Instagram d’Ando. Il y a quelques semaines, je suis tombée sous le charme des clichés qu’il a pris dans une de ces voies parisiennes bien cachées que j’aime tant, la Villa Hallé. Ne connaissant pas (encore) ce coin de paradis, et ne sachant pas quand je pourrais m’y rendre, j’ai immédiatement demandé à Ando s’il accepterait de partager ses photos et de raconter sa visite sur le blog. Il répondu favorablement à mon invitation, aussi Ando sera votre guide tout au long de ce beau billet.

Villa Hallé
Villa Hallé

Avril 2015, 17h.

Je n’avais jamais entendu parler avant de la Villa Hallé. Au cours de mes balades bucoliques de ce printemps d’avril dans Paris, c’était la Villa Fleurie située sur le Boulevard Arago qui m’intéressait. A la fin de ma visite de cette Villa très charmante, un habitant qui m’avait accompagné tout au long de ma découverte m’invite à découvrir la Villa Hallé. Je me rends aussitôt au 37 rue Hallé et je découvre une très belle place en forme de demi-cercle qui abrite de belles maisonnettes ! On se sent tout de suite dans un « Village » et je remonte cette rue pour découvrir aussitôt le portail qui donne sur la fameuse ruelle très charmante et très fleurie !

Villa Hallé
Villa Hallé

J’avoue que l’énorme grille qui laisse entrevoir la beauté de cette ruelle est un peu désespérante. Je décide tout de même d’y camper et de compter sur ma bonne étoile pour avoir un peu de chance de croiser un habitant. Figurez-vous que j’ai eu mieux que cela, un passant se joint à moi : Pierre Michel, 75 ans voire plus, jovial, très sympathique mais surtout ancien locataire de l’une des maisons de la Villa Hallé dans les années 70 !

Il m’explique alors que cette ruelle était libre d’accès dans les années 70, 80 voire 90 mais à cause des incivilités, il était devenu indispensable de mettre un portail ! Il a, sans doute, vu dans mes yeux toute l’envie de découvrir cet endroit sublime depuis le portail et là… un habitant en train de faire son jardin sort de chez lui pour se joindre à notre conversation avec Pierre. Il nous demande si l’on souhaite entrer ? Je crois qu’en lisant notre sourire il a eu sa réponse !

Villa Hallé
Villa Hallé
Villa Hallé
Villa Hallé
Villa Hallé
Villa Hallé
Villa Hallé
Villa Hallé
Villa Hallé
Villa Hallé
Villa Hallé
Villa Hallé
Villa Hallé
Villa Hallé
Villa Hallé
Villa Hallé
Villa Hallé
Villa Hallé
Villa Hallé
Villa Hallé
Villa Hallé
Villa Hallé
Villa Hallé
Villa Hallé

Pierre Michel m’explique que tout cet endroit faisait partie de ce que l’on appelait le « Village d’Orléans » du Petit-Montrouge. Il a ajouté une précision en rappelant que le site de la Villa Hallé correspond à l’un des principaux emplacements de catacombes de Paris. Depuis que Pierre avait quitté ce lieu, il n’était pas revenu. Ce fut non seulement une belle découverte mais surtout une belle rencontre où j’ai pu profité de toutes ces petites anecdotes architecturales.

Un dernier conseil avant de terminer ce billet : ne vous découragez pas devant le portail, affichez votre plus beau sourire et je vous assure que c’est suffisant pour y accéder.

Ando

Villa Hallé 36 rue Hallé Paris 14ème

  1. Bonjour Sheily,
    merci à Ando d’ad’avoir ppermis le partage des photos de ce lieu aujourd’hui privé,
    c’est un paris que jj’apprécie et qui plein de surprises

  2. Comme ce billet me fait plaisir ,j’adore la galerie d’Ando et très souvent je passe par la rue Hallé quand je vais rue Daguerre ,c’est un très joli endroit paisible ,un peu plus loin il y a un mini square avec une table échiquier et souvent des gens qui jouent.Je crois que ma timidité m’empêchera d’aller me planter devant la grille mais c’est bien de voir toutes ces jolies photos.

Laisser un commentaire