Lectrice & the City

« Dessine-moi un Parisien » : Olivier Magny raconte ce qui fait un Parisien

Une conversation parisienne type :

« Dessine-moi un Parisien ? Figure-toi qu’il s’agit d’un livre sympa. Non, vraiment, j’ai a-do-ré ! Je l’ai dévoré dans le train, sur le trajet aller d’un p’tit week-end à Londres…. D’ailleurs, tu n’imagines pas les beaufs que nous avons croisé dans l’Eurostar : tu sais du genre à porter des chaussettes blanches… Certainement des américains… Sinon on a bien kiffé notre séjour : trop sympa ! En revanche, depuis notre retour, je suis crevée… Je passe te voir demain soir, si tu veux ? OK, mais je rentre pas tard, hein ? Je ferai un saut au Monop, histoire d’acheter une bouteille et des petites choses à grignoter pour un p’tit apéro entre filles. Et sinon, t’as vu quoi récemment ? Keith Haring au 104 ? Mouais… Non, j’ai pas eu le temps de passer. Ça se termine quand ?… »

Et je pourrais continuer des heures durant à « parler parisien », comme le raconte Olivier Magny dans Dessine-moi un Parisien. Car chacun des portraits qu’il dresse sonne tellement juste, que j’ai souvent eu l’impression de m’entendre. Je suis même allée jusqu’à me demander si l’auteur n’était pas un ami…

La conclusion : j’ai beaucoup ri, mais… nous, parisiens, sommes vraiment insupportables et pitoyables. J’ose espérer que c’est ce qui fait notre charme !

Dessine-moi un parisien d'Olivier Magny

Parisienne, maman, bobo, superficielle, hyperactive et geek.

5 Comments

Laisser un commentaire