26 rue Gay Lussac 75005

Une porte cochère néo-gothique en forme d’ogive

Encore une curiosité néo-gothique parisienne : la porte du 26 rue Gay Lussac (75005).

L’architecte Seitz bâtit en 1868 cette porte cochère en bois en forme d’ogive, décorée de quatre ferronneries qui évoquent l’éclosion de boutons de fleurs.

26 rue Gay Lussac 75005
26 rue Gay Lussac 75005
26 rue Gay Lussac 75005
26 rue Gay Lussac 75005
26 rue Gay Lussac 75005
26 rue Gay Lussac 75005
26 rue Gay Lussac 75005
26 rue Gay Lussac 75005

Les deux consoles sous le garde-corps, sont deux vieillards aux sourires nerveux qui s’apparentent à des elfes sournois : cette impression est due à leurs fines oreilles et à leur position recroquevillée. Les pancartes qu’il maintiennent entre leurs mains comportent les initiales de l’architecte.

26 rue Gay Lussac 75005
26 rue Gay Lussac 75005
26 rue Gay Lussac 75005
26 rue Gay Lussac 75005
26 rue Gay Lussac 75005
26 rue Gay Lussac 75005

Source documentation : Patryst

4 réflexions sur “Une porte cochère néo-gothique en forme d’ogive

Laisser un commentaire