Le monument aux morts du métro Richelieu Drouot
Paris I ♥ you

Le monument aux morts du métro Richelieu Drouot

Je suis généralement très pressée quand je prends le métro. Pour arriver à l’heure à mes rendez-vous d’une part, mais aussi pour quitter au plus vite cet espace sous-terrain qui m’empêche de profiter de la ville…

Pourtant, je marque parfois une pause et je dégaine mon appareil. Comme ce mercredi soir ou je suis passée devant le monument aux morts de la station Richelieu Drouot.

Le monument aux morts du métro Richelieu Drouot
Le monument aux morts du métro Richelieu Drouot

Le monument aux morts du métro Richelieu Drouot
Le monument aux morts du métro Richelieu Drouot
Le monument aux morts du métro Richelieu Drouot
Le monument aux morts du métro Richelieu Drouot

Ayant toujours emprunté cette station sur le parcours de la ligne 8, j’avais l’habitude d’utiliser une autre entrée. Pour la première fois, j’ai emprunté l’entrée/correspondance qui se trouve sur la ligne 9. Ce changement d’itinéraire explique pourquoi je découvre ce monument après tant d’années.

Inauguré en 1931, ce monument en marbre noir est l’oeuvre du sculpteur Carlo Sarrabezolles. Il est dédié à la mémoire des agents du chemin de fer métropolitain morts pour la France. La sculpture centrale est ornée d’une cariatide, qui soutient de ses bras levés la torsade de pierre qui l’entoure. Elle sépare en deux parties le demi-cercle à l’intérieur duquel sont inscrits les noms des agents du métropolitain disparus durant la Première Guerre mondiale. La base du monument porte les noms des champs de bataille de la Grande Guerre. Le mot « Libération » a été ajouté en bas à droite après la Seconde Guerre mondiale, afin de marquer la participation des agents du réseau à la Résistance. Source : Wikipedia

Parisienne, maman, bobo, superficielle, hyperactive et geek.

8 Comments

Laisser un commentaire