Paris, Maman & Moi

Lifestyle d'une famille parisienne : coups de coeur, bons plans, loisirs, culture
Lectrice & the City

J’ai lu : « Dictionnaire (subjectif) du trentenaire parisien Au fil des saisons » de Stéphane Pocidalo

dimanche 14 septembre 2014
"Dictionnaire (subjectif) du trentenaire parisien Au fil des saisons" de Stéphane Pocidalo

Dans quelques mois, je ne serai plus trentenaire. Je suis parfaitement sereine pour attaquer cette nouvelle décennie, car j’ai toujours adorer prendre un an de plus. Les projets plein la tête, il m’arrive régulièrement de regarder en arrière, pour constater avec fierté tout ce que j’ai déjà accompli. C’est donc avec beaucoup de plaisir que j’ai parcouru le Dictionnaire (subjectif) du trentenaire parisien Au fil des saisons de Stéphane Pocidalo. En effet, j’ai bien connu les affres et les joies de la vie de parisienne trentenaire… et célibataire !

Dictionnaire subjectif du trentenaire parisien Au fil des saisons de Stéphane Pocidalo

Ce « dictionnaire » est en réalité un roman, qui ne contient pas vraiment de définitions mais des descriptions (subjectives) des états d’âme des trentenaires qui habitent la capitale. Classés au fil des saisons, on peut ainsi découvrir les plaisirs de l’été et les résolutions prises pendant l’hiver.

"Dictionnaire (subjectif) du trentenaire parisien Au fil des saisons" de Stéphane Pocidalo
« Dictionnaire (subjectif) du trentenaire parisien Au fil des saisons » de Stéphane Pocidalo

Bien que l’auteur soit un homme, je me suis facilement identifié aux différentes situations qu’il a pu rencontrer. Par exemple, la difficulté à trouver le lieu idéal pour fêter ses 30 ans à peu de frais, le casse-tête de l’accession à la propriété, le fait de céder à la mode du brunch, ou encore le rapport à la Tour Eiffel… Bref, le quotidien d’un trentenaire parisien !

Enfin, si ce petit livre m’a plu, c’est aussi car il est rempli d’humour. L’auteur vise juste et traite avec beaucoup de légèreté ce qui pourrait passer pour des tracas. Il s’en amuse et nous amuse. On aimerait que son livre dure plus d’une année… Ou au moins que le dictionnaire du quarantenaire parisien voit le jour.

"Dictionnaire (subjectif) du trentenaire parisien Au fil des saisons" de Stéphane Pocidalo
« Dictionnaire (subjectif) du trentenaire parisien Au fil des saisons » de Stéphane Pocidalo

En guide de mise en bouche, voici l’avant-propos :

Trentenaire parisien : Un trentenaire est une personne qui garde en mémoire trois décennies de souvenirs plus ou moins clairs et avouables. Logique. Un Parisien est un citadin privilégié qui habite dans la plus belle ville du monde (selon lui) ou une tête de chien au quotidien morose (selon le reste de la France). Alors, qu’est-ce qu’un trentenaire parisien ? À mes yeux, un trentenaire parisien est un grand retardataire, une personne qui a appris toute sa jeunesse à dire « je ferai ça plus tard » en ayant conscience qu’à force de cumuler des « plus tard » dans son quotidien, il devient lui-même un être retardé. Résultat : à trente ans, un Parisien est (presque) toujours un dernier de la classe française dans tous les domaines de la vie. Il quitte le foyer parental après avoir bien profité des années fac, avec son Bac +1347 en poche, il trouve son premier CDD, il décide de louer un studio/2 pièces tout en acceptant de manger des pâtes sans sauce dès le 12 du mois, il choisit de se marier après avoir vu tous ses cousins jurassiens et ses cousines bretonnes fêter au même âge la naissance de leur troisième enfant ou il finit par fonder une famille après avoir appris que sa petite-nièce qui habite dans le Forez souhaite se fiancer. En somme, un trentenaire parisien est un citoyen bourré de droits qui rend toujours ses devoirs lorsqu’il n’a plus vraiment le choix. Je fais partie du club.

Bien sûr, en scrutant de près certains stéréotypes, on peut trouver des exceptions à cette définition du trentenaire parisien. Il y a la personne qui a pu compter sur le capital de ses parents pour s’acheter un loft dans le 1er arrondissement avant de poursuivre une brillante carrière de notaire. Il y a aussi le profil du jeune adulte qui a rejoint la Capitale pour ses études ou son premier travail, qui a empilé les petits boulots pour loger
gracieusement dans une chambre de bonne, mais qui a réalisé avant ses trente ans qu’il vivait trop à l’ombre dans la ville des Lumières.

Mais il y a tous les autres trentenaires. Tous ceux qui empruntent au quotidien les couloirs de métro, de bus, de vélib’, et qui se perdent dans les embouteillages, les nuits blanches et les journées électriques. Tous ceux qui, comme moi, adorent détester Paris par amour, se plaindre avec satisfaction et, finalement, profiter de la vie en soupirant. Ils méritaient bien un petit recueil sous forme de 30 définitions parfaitement subjectives élaborées au fil des quatre saisons entre le premier jour de mes trente ans, au début du printemps, et la fin de l’hiver.

  1. La mise en bouche va m’inciter à ajouter ce livre à ma wishlist mais aussi parce qu’à 30 ans je n’étais déjà plus parisien,
    Ce livre va me plonger sur un chemin que j’aurais pu suivre si j’étais resté

  2. Comme je me sens concernée! Je vois l’horizon de la quarantaine se rapprocher très vite et j’ai l’impression que chaque année ce n’est plus une résolution mais deux, voire trois résolutions, à des degrés différents, que je prends! A l’occasion j’irai feuilleter le livre!

  3. Excellent! plein d’humour et de vérités. Il va falloir qu’il écrive les suivants, la quarantenaire, etc… ce sera marrant de pouvoir comparer et à première lecture, de nombreuses personnes vont se reconnaître dans ses personnages 🙂
    (C’est un super cadeau à faire 🙂

Laisser un commentaire