Paris, Maman & Moi

Lifestyle d'une famille parisienne : coups de coeur, bons plans, loisirs, culture
Paris I ♥ you

Porche de l’Hôtel Amelot de Bisseuil, dit des Ambassadeurs de Hollande

lundi 16 juin 2014
Hôtel Amelot de Bisseuil, dit des Ambassadeurs de Hollande

Comment ne pas s’arrêter devant cette façade ? L’Hôtel Amelot de Bisseuil (dit Hôtel des Ambassadeurs de Hollande), est l’une des portes du Marais que j’aurais souhaité pousser…

Hôtel Amelot de Bisseuil, dit des Ambassadeurs de Hollande
Hôtel Amelot de Bisseuil, dit des Ambassadeurs de Hollande

Cet hôtel particulier est dû à Pierre Cottard, architecte de Louis XIV, à qui Denis Amelot confia le chantier.

La façade qui donne sur le 47 rue Vieille du Temple offre un arc en plein cintre qui entoure un bas-relief représentant deux « renommées », deux divinités ailées, sculptées par Thomas Regnaudin (on lui doit aussi la Galerie d’Apollon au Louvre). Ce ne sont pas des anges mais l’avatar des « déesses aux cent yeux et aux cent bouches », armées de « divines trompettes », les fameuses trompettes de la renommée.

Hôtel Amelot de Bisseuil, dit des Ambassadeurs de Hollande
Hôtel Amelot de Bisseuil, dit des Ambassadeurs de Hollande
Hôtel Amelot de Bisseuil, dit des Ambassadeurs de Hollande
Hôtel Amelot de Bisseuil, dit des Ambassadeurs de Hollande
Hôtel Amelot de Bisseuil, dit des Ambassadeurs de Hollande
Hôtel Amelot de Bisseuil, dit des Ambassadeurs de Hollande
Hôtel Amelot de Bisseuil, dit des Ambassadeurs de Hollande
Hôtel Amelot de Bisseuil, dit des Ambassadeurs de Hollande

La porte d’entrée est également ornée de têtes de Méduse, jeunes femmes à la chevelure de serpents.

Hôtel Amelot de Bisseuil, dit des Ambassadeurs de Hollande
Hôtel Amelot de Bisseuil, dit des Ambassadeurs de Hollande

Différentes théories courent sur l’origine de l’appellation « Hôtel des Ambassadeurs de Hollande ». L’une d’elles veut que l’hôtel ait servi comme résidence à l’ambassadeur de Hollande. Une autre explication est que, lors de la révocation de l’édit de Nantes, le chapelain de l’ambassade de Hollande, Marcus Guitton, aurait assuré le culte réformé dans la chapelle de l’hôtel aujourd’hui disparue (les chapelles des ambassades « protestantes » étaient les seuls lieux où l’on tolérait l’exercice du culte).

L’Hôtel Amelot de Bisseuil fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 21 mai 1924.

Source : Wikipedia

Laisser un commentaire