L’Ange qui domine la rue de Turbigo

Corps de pierre mais gueule d’ange… Voilà comment je décrirais la façade du 57 rue de Turbigo (75003) et son ange monumental. J’ai trouvé des explications sur son origine dans le livre de Rodolphe TrouilleuxParis Secret et Insolite (une bible pour les amoureux de Paris).

Cette cariatide, la plus grande de Paris, a pour vocation de donner une image de générosité à cette rue commerçante. Avec sa petite bourse qu’elle tient dans la main droite, elle incarne la Charité, prête à donner aux pauvres. Son créateur, Auguste Emile Delange, l’imagine en 1851 lors d’un concours aux Beaux-Arts dont le thème est de proposer un phare en hommage au physicien Fresnel, inventeur de la lentille à échelons. Huit ans plus tard, il reprend son idée de femme géante lorsqu’il construit cet immeuble.

Ange au 57 Rue de Turbigo (1)

Ange au 57 Rue de Turbigo (1)

Ange au 57 Rue de Turbigo (1)

2 réflexions sur “L’Ange qui domine la rue de Turbigo

Votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s