Paris, Maman & Moi

Lifestyle d'une famille parisienne : coups de coeur, bons plans, loisirs, culture
Le Coin des Enfants

Un marchepied multifonctions

mercredi 24 septembre 2014
Marchepied antidérapant dBb Remond

Depuis plusieurs semaines, j’en avais assez de devoir porté mon fils qui me demande sans arrêt de lui laver les mains. Une obsession motivée à la fois par son côté précieux (il tient cela de son papa) et son application à reproduire les moindres gestes de ses parents. Me voilà donc en quête d’un marche-pied alliant l’esthétique et le pratique… Autant dire, chercher une aiguille dans une meule de foin.

Si j’ai littéralement craqué pour le marchepied antidérapant dBb Remond, c’est avant tout pour son design. La matière, la forme, les couleurs… Je trouvais que l’ensemble se mariait parfaitement avec les tons de ma cuisine (superficialité, quand tu me tiens).

Marchepied antidérapant dBb Remond
Marchepied antidérapant dBb Remond
Marchepied antidérapant dBb Remond
Marchepied antidérapant dBb Remond

Au quotidien, il manque encore quelques centimètre à mon fils pour qu’il puisse se laver les mains entièrement seul. Malgré ses 87 cm, il a encore du mal à atteindre le jet d’eau. Il doit se mettre sur la point des pieds et je dois orienter correctement le robinet pour qu’il ait les mains sous l’eau. Mais si je considère l’allure à laquelle il pousse, je pense qu’il ne ne devrait pas tarder à devenir parfaitement autonome. Sa cousine, en revanche, est ravie de pour voir se servir du marche-pied comme une grande.

Marchepied antidérapant dBb Remond
Marchepied antidérapant dBb Remond

Néanmoins, mon fils étant plein de ressources, il a imaginé d’autres usages pour ce marche-pied. Tantôt repose-pieds (quand il est assis dans sa petite chaise à bascule), tantôt tabouret (lorsqu’il souhaite s’installer à la table basse), il déplace également ce marche-pied dans toutes les pièces de la maison, pour attraper des objets qui lui étaient jusque-là inaccessibles : un livre ou un jouet sur une étagère, un doudou oublié sur la table à langer… J’observe avec bienveillance ses progrès vers l’indépendance. Et il m’arrive parfois de gronder, quand monsieur s’entraîner à jouer avec les interrupteurs !

Laisser un commentaire