Théâtre des Bouffes-Parisiens

Premier contact avec le Théâtre des Bouffes Parisiens

Un premier contact bien superficiel, puisque j’ai du me contenter de la façade et du hall du théâtre des Bouffes Parisiens… Certes, la rencontre était totalement imprévue (je n’étais jamais passée dans cette petite rue du deuxième arrondissement), mais il me tarde de retourner découvrir les lieux plus en détail.

En 1826, Louis Conte, directeur d’une école de comédiens, fait construire par Bruneton et Allard un théâtre où jouent ses élèves.

En 1855, Jacques Offenbach prend la salle à bail, la fait agrandir et décorer par Ballu, et l’inaugure avec sa chinoiserie musicale, « Ba-Ta-Clan ». Ainsi naissent les Bouffes Parisiens d’hiver. Jusqu’en 1862, on y joue des œuvres du compositeur, dont « Orphée aux Enfers ».

Abandonné par Offenbach, le théâtre est détruit et rebâtit en 1863. Il renoue avec le succès en 1871 en se consacrant à l’opérette. On y joue notamment « Les Mousquetaires au couvent », « Véronique », « Phi-Phi », les œuvres de Messager, Villemetz, Christiné…

Source : panneau Histoire de Paris.

Pour connaître les spectacles à l’affiche, n’hésitez pas à vous rendre sur le site.

16 réflexions sur “Premier contact avec le Théâtre des Bouffes Parisiens

  1. Ce théâtre a une acoustique très particulière, je crois que je pourrais voir toutes les pièces là bas! J’adore, il y règne une ambiance particulière, la salle est superbe, la scène est originale, je suis fan de ce lieu où règne une ambiance magique!

Laisser un commentaire