Paris, Maman & Moi

Lifestyle d'une famille parisienne : coups de coeur, bons plans, loisirs, culture
Loisirs et Culture

Jo, c’est l’histoire d’un flic… à Paris

samedi 27 avril 2013

Jeudi soir, j’ai regardé le premier épisode de Jo, la nouvelle série policière de TF1. La presse spécialisée en avait beaucoup parlé, non seulement parce que Jean Reno interprète le rôle principal, mais aussi parce que Jo est une série tournée avec des méthodes américaines (présence d’un showrunner pour coordonner toute la fabrication de la série), en anglais, dans Paris. Ce dernier point m’intéressait particulièrement.

En effet, si certains seront attirés par le personnage de Jo, policier brillant mais complexe et obscur, j’étais curieuse de voir comment chacune de ses enquêtes allait être liée à l’histoire de Paris, une ville qu’il connaît mieux que personne (même mieux que moi).

Bilan de cette soirée télé : Mon Héros a décroché au bout de dix minutes et j’ai regardé d’un œil distrait l’intégralité de l’épisode. Un tel comportement de ma part est très mauvais signe : soit je rentre dans la série et je ne fais rien d’autre, soit elle ne parvient pas à capter mon attention et je me transforme en téléspectatrice passive multitâches. Or, même si Paris est un personnage à part entière, l’ambiance générale et le premier scénario (intitulé Notre-Dame), ont peiné à me séduire. Du coup, j’ai éteint la télé à la fin du premier épisode, pas convaincue du tout. Il semblerait que la majorité des téléspectateurs français ne soit pas de mon avis puisque cet épisode a réuni 7,5 millions de personnes devant le petit écran… J’espère que Paris, la future série d’Arte, me plaira plus.

Et vous ? Vous avez regardé Jo ?

JO

  1. Je n’ai pas regardé et je ne pense pas que je le ferai.
    Ni Jean Reno ni l’orientation de la série ne me plaisent. Je n’aime pas les séries françaises en général à de rares exceptions près (Engrenages par exemple).

    J’ai entendu les critiques des chroniqueurs de Touche pas à mon poste avant-hier, dans l’ensemble ils n’ont pas aimé (je ne dis pas que ce sont des références) sauf un qui a précisé que la série devenait beaucoup plus intéressante à partir du 4ème épisode.

    A côté de ça, il faut laisser un peu de temps aux programmes pour s’installer, trouver leur public et faire d’éventuels ajustements.

    J’y jetterai peut-être un œil un jour, histoire de dire que j’ai essayé mais je n’y crois vraiment pas.

    1. Outre le fait que la série parle de Paris, il se trouve que je regarde au moins tous les pilotes des séries françaises pour des raisons professionnelles. C’est vrai qu’on est souvent déçu, mais les chaînes font de plus en plus d’efforts pour s’inspirer des séries américaines (avec plus ou moins de succès). Je suis parfaitement consciente qu’une série a besoin de temps pour s’installer, lorsque s’est une série dite « longue » (de type feuilleton comme Plus Belle la vie). Pour les autres (entre 6 et 8 épisodes), il faut malheureusement être efficace dès le pilote), car si les téléspectateurs ne viennent pas et que les critiques sont mauvaises… Ils ne reviennent jamais ! J’essaierai quand même de regarder l’épisode 2 en replay, mais bon…

  2. Tu me devances, Sheily car je voulais parler de cette série ,justement. Je me suis laissée piéger moi aussi; pour Paris bien entendu et pour Jean Réno que j’ai eu l’occasion de croiser professionnellement. Comme toi, et plus tôt que toi à 21H30, j’ai décroché. J’en avais déjà marre. Belles images de Notre Dame mais je n’étais pas du tout convaincue par les héros ! Bon weekend

    1. Comme quoi, un décor et un casting prestigieux ne suffisent pas à faire une série efficace ! J’attends de voir les audiences de la semaine prochaine et, comme je le mentionnais dans un commentaire précédent, je vais tenter le deuxième épisode en replay. Bon samedi.

  3. J’ai regardé. Je ne suis pas du tout rentré dans le 1er épisode (N-Dame), j’ai déjà oublié l’histoire. J’ai apprécié davantage le deuxième (place de la Concorde), sans le trouver génial. J’attends la suite.

Laisser un commentaire